Emploi des femmesMixité professionnelle

Comment recruter des femmes ?

femme qui change une roue

Quand j’aborde le recrutement féminin avec des managers  dans des secteurs traditionnellement masculins, tous répondent : « De toute manière, elles n’envoient jamais leurs CV. Il faut croire qu’elles ne sont pas intéressées ».  Et si les femmes étaient intéressées par votre domaine d’activité mais n’avaient pas envie de vous rejoindre ? Et si  attirer des candidatures de femmes pour des métiers exercés par des hommes, se méritait ?

Prendre la mesure des freins existants

La discrimination à l’embauche est interdite et pourtant

Demandez-vous si vous avez envie de recruter des femmes. Seriez-vous, inconsciemment, le premier frein aux candidatures féminines ? Plusieurs études en témoignent et expliquent en partie, pourquoi peu de femmes postulent et sont « élues ».  Par exemple, la Fondation des Femmes a initié un testing réalisé auprès de 451 employeurs d’île de France. Il en ressort que les femmes qui postulent à un emploi encore considéré comme masculin, ont 22% de chances en moins d’être invitées à un entretien d’embauche que les hommes .  Ceci à qualifications et compétences égales.  Pour les chanceuses reçues en entretien de recrutement, on leur demandera plus qu’aux postulants. Une enquête menée en 2017 par l’University of  California  et de Southern California , révèle que les candidates sont 25% plus souvent interrompues que les candidats.  A elles  de prouver leurs compétences alors que les hommes sont évalués sur leur potentiel. On peut comprendre l’influence de ce triste état de faits sur l’enthousiasme de possibles candidates . Difficile d’avoir envie de rejoindre  un environnement ouvertement et insuffisamment inclusif. Elles préfèrent s’abstenir.

Femmes et hommes: des façons différentes de « postuler »

Vous êtes déterminés à recruter des femmes. Mais, savez-vous ce qu’elles cherchent quand elles lisent une annonce de recrutement ? Comment elles se positionnent à la lecture d’une offre d’emploi? Comment elles se conduisent lors d’un entretien ?  Alors que les hommes postulent dès qu’ils estiment posséder 60% des compétences requises, les femmes elles s’abstiennent tant qu’elles n’estiment pas atteindre les 100%. Les femmes postulent moins que les hommes. Si vous souhaitez les attirer, il vous faut en tenir compte dans la rédaction de votre offre d’emploi . Lors de l’entretien qu’elles ont préparé avec soin, elles ont tendance à se comporter comme de bonnes élèves, respectueuses du maître . On leur reproche alors un manque de leadership, de créativité. Un poil trop scolaires. Si vous souhaitez les attirer, il vous faut en tenir compte  lors des entretiens que vous menez. 

 Passer à l’action

 Des annonces conscientes du genre

Puisque les femmes et les hommes ne sont pas sensibles au même vocabulaire, et que la rédaction d’une offre d’emploi  peut encourager les inégalités de genre, rédigez des annonces conscientes du genre.    Par exemple, lors d’un appel à candidatures, ne découragez pas les femmes en affichant : « le candidat sera expert dans… » ou « très grande disponibilité requise » ou encore « cherchons ingénieur·e avec une capacité à performer en individuel dans un environnement compétitif ». Axez-vous plutôt sur les compétences requises, préférez « de solides compétences » à « une expertise »,  et précisez vos attentes en matière d’engagement. « Très grande disponibilité requise » ne signifie pas grand chose. Sans oublier de remplacer le candidat par le candidat ou la candidate. Je suis persuadée que  ceci aidera les femmes à s’identifier au poste à pourvoir.

Y croire et le faire savoir

Recruter des femmes ne se résume pas à un exercice technique. Choisir les bonnes expressions ne suffit pas. Il faut avoir  foi en l’égalité femmes-hommes et l’afficher. Pour avoir envie de vous rejoindre, candidats et candidates se renseignent sur votre entreprise. Une entreprise dont le site montre exclusivement des hommes en emploi, n’attire pas les candidatures féminines. Vous n’avez encore aucune femme dans vos services ou plutôt, vous avez deux femmes , une au secrétariat, l’autre à la comptabilité ? Vous n’êtes pas une exception. En France, sur les 87 familles professionnelles existantes, 45 sont à prédominance masculine. La majorité des femmes exercent dans seulement 12 familles professionnelles. Seuls 17% des métiers sont mixtes. Lancez un plan d’égalité femmes-hommes, et annoncez-le avec fierté.  Exactement comme si vous lanciez un nouveau produit. Et ça, vous savez faire.  Décrivez-vous comme une entreprise qui réfléchit à un recrutement et à une intégration de femmes dans ses effectifs. Affichez  vos nouveaux défis: vos possibilités de formation en interne, votre conscience des difficultés que rencontrent les femmes minoritaires sur leur lieu de travail et les actions à mettre en oeuvre pour les prévenir.

 Continuer de donner envie

Une fois que des femmes auront intégré vos équipes, vous aurez envie  d’en recruter d’autres. Ceci sera plus simple. Par exemple, votre entreprise est présente à un salon, intervient lors d’une table ronde, ou d’une rencontre professionnelle. Faites participer les femmes de vos équipes . Non pas comme petites mains de l’intervenant prévu, – pour distribuer des brochures en souriant ou  passer le micro – mais comme collaboratrices impliquées dans une équipe, portant un prénom Et un nom.