Emploi des femmesMixité professionnelle

Pourquoi recruter des femmes ?

J’aborde régulièrement le sujet de l’égalité professionnelle femmes-hommes avec des managers  de secteurs d’activité traditionnellement masculins.  La plupart du temps, la discussion se cristallise très vite autour du recrutement des femmes et de la parité.   On me demande bien de trouver des CV de femmes, mais en ajoutant : « De toute manière, elles ne sont pas attirées par nos secteurs d’embauche. Et puis, les équipes sont déjà constituées, les gars bossent bien. OK, on essaie d’en trouver une mais, pourquoi ? On tourne bien comme ça ».

Selon les études de l’INSEE, en France, seuls 17% des métiers sont mixtes et la majorité des femmes exercent dans 12 familles de métiers sur les 87 familles existantes.   Si l’égalité professionnelle ne se limite pas au recrutement, au vu des arguments exposés, il reste nécessaire de poser encore la question : Pourquoi recruter des femmes ?

Des enjeux de responsabilité sociétale
Personne ne remet jamais en cause les grands principes comme le respect de la non-discrimination ou l’égalité professionnelle.  Dans nos discours, nous déclarons tous et toutes vouloir contribuer à construire un monde meilleur, une société égalitaire porteuse de valeurs. Cependant, cette adhésion ne se traduit pas toujours par des faits et ne constitue pas, à l’évidence, une réponse suffisante pour répondre à la question du recrutement des femmes et sortir du status-quo.
Des enjeux économiques
Parce que s’engager dans l’égalité femmes-hommes améliore la marque-employeur et la performance
Les entreprises sont de plus en plus souvent invitées à témoigner des conséquences environnementales et sociales de leurs activités. Les agences de notation sociale valorisent le respect de ces critères extra-financiers et les prennent en compte dans leurs évaluations. L’engagement pour des valeurs, dont l’égalité femmes/hommes, fait gagner des points. Cette valorisation n’est pas artificielle. Elle correspond à l’image de marque que les entreprises renvoient : vieillottes et conservatrices ou bien modernes, innovantes et porteuses de valeurs. Et cela a un impact direct sur les résultats. Les entreprises qui témoignent d’une politique d’égalité femmes-hommes augmentent significativement leurs performances relativement à la moyenne nationale, comme le montre la série d’études « Women Matter » menées par le cabinet McKinsey.
Parce que les candidatures féminines comportent des talents
Devant le peu de candidatures féminines remarqué par les secteurs traditionnellement masculins, demandons-nous : » qu’est-ce qui, dans la façon dont mon entreprise s’affiche, ne donne pas envie aux femmes de vouloir de me rejoindre ? ». Abandonnons l’argument « de toute manière, les femmes ne sont pas attirées par nos secteurs d’embauche ». Penser nature féminine et masculine nous prive de compétences. En Inde 100% des brodeurs sont des hommes qui travaillent pour toutes les grandes marques du luxe mondial. Pourquoi s’interdire de recruter des brodeurs en France ? Et si on se l’autorise, alors pourquoi ne pas recruter des mécaniciennes auto ? Recruter des femmes est un moyen incontournable de diversifier nos talents. Selon un rapport de l’ESRI, 49% des femmes sont diplômées de l’enseignement supérieur en France pour 38% des hommes. Pour quelles raisons les entreprises se passeraient-elles de ces talents ?
Parce que le monde change
Mécanicienne Une entreprise qui gagne, est une entreprise qui s’adapte aux évolutions sociologiques et démographiques de sa clientèle. Aujourd’hui, 70% à 80% des décisions d’achat sont prises par des femmes. Dans des secteurs réputés comme « exclusivement masculins », la clientèle féminine devient même parfois, face à la saturation du marché, le seul levier de croissance. C’est le cas pour Harley-Davidson par exemple. Un recrutement diversifié, volontaire quant à l’embauche des femmes, accroît la capacité des entreprises à attirer une clientèle plus large et à en prévenir les besoins. Aujourd’hui, 72% des jeunes déclarent que « l’épanouissement professionnel passe avant tout par le fait d’être en phase avec ses valeurs » dont l’égalité femmes-hommes. Selon une étude du site Internet Glassdoor, plus de 80% des diplômé·e·s n’ont pas envie de rejoindre une entreprise qui ne garantit pas l’égalité salariale. Recruter des femmes est un acte stratégique. Outre le fait d’améliorer la compétence commerciale des entreprises, il facilite leur recrutement en répondant aux demandes des nouvelles générations.
Pour améliorer la Qualité de Vie au Travail
On estime que le taux de mixité minimum souhaitable pour une entreprise est de 30% de ses effectifs. Atteindre ce chiffre élargit pour tous et toutes le champ des possibles en matière de conciliation vie personnelle/vie professionnelle, aménagement des locaux, adaptation des équipements. Climat de travail et relations salariales s’améliorent au bénéfice de toutes… et de tous. Pour ceux et celles qui seraient convaincu·e·s, le vrai travail peut commencer: comment recruter des femmes ?